Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • A bout de souffle

    Pin it!

    Le week-end ainsi que le lundi ont été agités en fait. Il y a eu des quintes de toux, des nuits blanches, la courses aux docteurs… Puis hier, lundi, après une dernière radio, le diagnostique a été posé : mon fils est asthmatique.

    C’est à la fois bénin et grave pour moi.

    Je suis peinée de voir mon fils essayer de s’habituer à cette petite machine (une chambre d’inhalation) pour prendre un traitement qui va être quotidien pour un sacré bout de temps…

    asthme,


    L’asthme est une maladie mal connue je me rends compte. Je suis devenue asthmatique à 26 ans seulement, et depuis ces dix dernières années, j’essaie d’équilibrer ma respiration, de jongler avec les 36000 traitements et innovations qu’on me propose. Respirer c’est vivre. Ça devrait être simple et naturel. Mais je sais, pour le vivre, comme la panique peut te gagner quand tu sens tes poumons étouffer, et toi avec. La panique qui vient quand tu ne sais pas quoi faire pour trouver un peu d’air.

    Je ne voulais pas de ça pour mon fils, et j’espérais qu’il y échapperait, puisque je n’avais pas été asthmatique dans mon enfance…

    Depuis ces derniers jours je m’en veux un peu. De quoi ? Je ne sais pas. J’ai bien écouté son père, et les médecins, m’expliquer que ça n’avait rien avoir avec quelque chose que je lui aurais transmis, ou quelque chose que j’aurais mal fait dans les soins que je lui apporte. Mais c’est comme ça. Et pourtant je m’en veux. Je sais que ça va passer…. Mais je déteste le voir comme ça.  Puis je me dis ; ce n’est QUE de l’asthme… Mais c’est mon petit bébé.

    Je lisais récemment chez Sandra je crois, de jolies réflexions autour de la mère parfaite ou indigne, j’y ai donné mon avis, en disant qu’on ne fait jamais que ce qu’on peut finalement, et de son mieux. Je sais que c’est l’attitude la plus simple et la plus saine, et la plus réaliste aussi.

    Alors pourquoi ce sentiment de culpabilité irrationnelle aujourd’hui ?

  • Echolalie jusqu'à la lie

    Pin it!

    Vous ne trouvez pas que les vitamines sont hors de prix ? Je dis ça, parce que je prends des compléments alimentaires, pour cause d’anémie (pauvre petite…) et ça coute un bras au long cours…

    Je fais des listes de vitamines à prendre, vous vous en doutez…. C’est que je suis toujours en train de faire mille choses à la fois (et toutes sont bien faites, je vous vois venir, langue de vipère ^^), des listes avec des noms aussi drôle que vitamine D, actiQ10 ou magné B6… On peut y voir une certaine poésie, non ? Non. Ou si, après tout… La poésie apothicaire de l’hypocondriaque blasée.

    Je refais ma playlist Youtube, qui n’est pas la même que ma playlist Deezer, elle-même différente de ma playlist Spotify, qui n’a rien à voir avec ma playlist Itunes. Et je lorgne de plus en plus sur Hype Machine… Dieu merci, j’ai fermé Last.fm et 8Tracks…. Pour l’instant. Par contre je suis de plus en plus tentée par Soundcloud. Je continue à enregistrer des lectures de poèmes ou de textes qui me plaisent, même si je n’en montre plus tellement ici… Je songe à les regrouper là-bas.

    Je fais des listes avec des titres de bouquins, des noms d’auteurs, des thèmes qui m’intéressent. Ça nous en fait des listes encore… Je m’y retrouve enfin un peu dans mes envies, mes anciennes lectures, mes relectures.

    Et du coup, j’avoue apprécier le principe des challenges littéraires : ça rappelle à mon souvenir des bouquins que j’aurais aimé lire, et qui ont disparu au fond d’une liste antédiluvienne.  J’ai pris un de mes jolis cahiers Hema pour noter la liste des challenges auxquels je me suis inscrite, les titres des ouvrages pouvant correspondre, et ma critique de ceux-ci. Au moins, je m’y retrouverais plus facilement.

    En parlant challenge, je publie mercredi un billet sur le challenge Daphné du Maurier… Il était temps, non : ) ?

    Je fais la liste des petites choses colorées qu’il me faut pour cet été, un peu de maquillage léger, quelques t-shirt, de nouveaux maillots de bains bien flashy. J’ai envie de tester de nouvelles crèmes de nuit, ma peau se lasse trop vite…

    Je fais des listes des femmes que je regarde avec des yeux presque amoureux, tant elles dégagent de la lumière et me fascinent. Je repense à Claudine Longet (oui, encore elle…) Michelle Phillips, Marina Tsvetaeva… Je finis par repenser combien j’ai été injuste, adolescente, avec Anna Karina. J’aimerais vous parler d’elles toutes un peu plus.

    J’ai loupé l’anniversaire de mon tumblr le 27 mars dernier, plus d’un an que j’ai développé là-bas un univers composé de tout ce que j’aime : des photos, des artistes, des poèmes, des extraits d’œuvres, parfois des textes de moi, tout ce qui m’aide à vivre et à être bien. Scotomisation c’est presque mon lieu préféré…

    J’ai aussi loupé l’anniversaire de ce blog-ci, ouvert le 18 mai 2008.  Pourtant j’aimerais organiser quelque chose, mais je m’y suis prise un peu tard. Je vais voir si je trouve quelques sponsors pour un partenariat, mais au pire, je ferais un petit truc pour vous remercier de votre présence ici. La date dépendra de la suite de mes investigations, mais je pense être prête pour septembre, difficilement avant.

    Enfin, je reviens sur mon idée de swap en couleur. Je vais publier un billet précisant l’objet, les règles et des dates de participations, mais je peux vous dire tout de suite qu’il s’agira de faire travailler son imagination autour de la couleur. J’espère que l’idée vous plaira, et qu’il y aura quelques participants ?

    Sinon, j'ai publié une recette sur Salade Océane : des verrines de crèmes de carambar.... C'est trèèèèès bon : )

     

     

    Et vous savez quoi ? Je suis de sacrément bonne humeur, au point que je vous colle sans remords quelques petits coeurs.

     

    coeurs.gif

    On pourra pas dire que je suis pas la plus gentille des blogueuses....

  • Clair de l'âme

    Pin it!

     

    romain gary,lady l,roman,babelio

     

    Cher Romain,

    Permets-moi de t’appeler Romain, depuis le temps que l’on se fréquente, toi et moi, l’intimité qui s’est creusée entre nous autorise cette liberté.

    Romain, quand je t’ai connu, tu me disais t’appeler Émile, et la jeune collégienne que j’étais est tombée sous le charme de ta plume. Longtemps, j’ai regardé les squelettes de parapluies abandonnés sous l’orage, en pensant à Momo et à Madame Rosa.  Tu avais déjà tracé un sillon dans mon cœur, Romain, un sillon que je suivais à pas mesurés, tout doucement. Plus que tout je voulais faire durer la promenade sur ce chemin. Tu es mort avant que je n’atteigne l’âge de raison, c’est peut-être ce qui fait de moi la lectrice la plus déraisonnable qui soit. Savoir qu’un auteur que l’on aime n’écrira plus que ce qui existe déjà, rend plus précieux chacun de ses ouvrages.

    A chaque fois que j’ouvrais un de tes écrits, dès la page de garde j’étais partagée entre deux sentiments : la joie de te lire à nouveau, de te découvrir, et une certaine tristesse à penser que c’était un livre de plus qui m’amenait au bout du chemin. Ce chemin à l’issue duquel il n’y aurait plus de »nouveaux » livre de toi à lire… Mais il reste la joie aujourd’hui, des années après notre première rencontre, la joie de te redécouvrir, de te relire autrement. La lecture de mes 10 ans, de mes 15 ans, ou de mes 20 ans, m’a fait comprendre que chaque relecture offre au regard un nouveau récit. Et aujourd’hui, où l’adulte que je suis admire l’homme total que tu as été, je sais que le chemin ne se termine jamais vraiment. Tu as raison, tu es incapable de vieillir. Le Pacte que tu as passé avec le Ciel s’est étendu à toute ton œuvre.

    Alors te relire reste encore ce que je préfère au monde. Je fais le bilan des choses que j’aime, et au détour d’un souvenir, je me rappelle d’une vieille anglaise au ton malicieux. Je me rappelle de Lady L.

    J’ai repris la semaine dernière mon exemplaire. Le même exemplaire que j’ai ouvert pour la première fois dans ma chambre au pensionnat, avec pour toute lumière, une lampe de chevet tamisée, pour ne pas attirer les foudres de la responsable de l’étage. Je me revois déchiffrer avec émerveillement les premières pages de cette histoire. J’ai suivi Annette dans ce Paris d’un autre temps, jusqu’à sa glorieuse vie, derrière ce masque de Lady L. On en revient toujours là avec toi : les déguisements que la vie nous oblige à porter. D’autres noms, d’autres discours, d’autres agissements...  Et derrière Annette, comme derrière toi peut-être, il reste ce cynisme amer.

    Mais j’ai adoré à 16 ans, et aujourd’hui, cette histoire fabuleuse de la construction d’un monde nouveau, à travers les yeux brillants d’une sorte de folie d’Armand Denis. J’ai aimé retrouver la belle histoire d’amour et de combats qui liera Armand et Annette. Voir leurs ambitions respectives se frotter à la complexité de l’Histoire avec un grand H, même fictive, c’est réjouissant ! Les amours d’un jeune anarchiste poète, poseur de bombes un peu raté, et d’une jeune pauvresse qui arrivera aux plus grands sommets, c’est le tour de force littéraire que tu  nous offres.

    J’aime écouter cette vieille dame qui confie à un jeune admirateur les méandres de sa vie, ses amours, ses indignités, la beauté et la laideur d’une vie riche et tumultueuse.

    L’humour, la drôlerie, le cynisme, la tendresse, et les grandes espérances de pauvres êtres humains ballotés par la folie de l’Histoire, Lady L. garde pour moi la même force qu’à la première lecture.

    Cher Romain, merci pour Annette, Armand et les autres. Je te quitte pour ce jour, en te rappelant ces vers que tu prêtes à la taquinerie enthousiaste d’Armand Denis :

    Ode à l’humanité,

    Ah fallait-il que je vous visse,

    Fallait-il que vous me plussiez

    Qu’ingénument je vous le disse,

    Que fièrement vous vous tussiez

     

    Fallait-il que je vous aimasse,

    Que vous me désespérassiez

    Et que je vous idolâtrasse

    Pour que vous m’assassinassiez.

     

    romain gary,lady l,roman,babelio

     

    Lady L - par Romain Gary

    Critique épistolaire pour Babelio.

  • Une fête, des mamans, quelques idées

    Pin it!

    Il parait que c’est bientôt la fête des mères. L’occasion de se faire quelques cadeaux, non ? Il faut bien se rendre à l’évidence, toutes les occasions sont bonnes…

    Blague à part, je me suis dit que je ferais bien le point sur ce que j’aimerais que l’on m’offre ce jour là (en plus du merveilleux dessin que je ne manquerais pas de recevoir, j’espère !) Voici donc quelques petites idées, sans prétentions.

    Des petits cahiers, trouvés chez Hema, pour 1 € les deux, de mémoire. J’aime beaucoup les couleurs flashys et gaies. On a toujours besoin d’un cahier, j’en ai déjà entamé un pour noter des recettes de cuisines glanées ça et là.

     

    Fossil, bijoux Fossil, montres fossil, album larousse cuisine, les petits plats marabout, marabout côté cuisine, album larousse, livres de cuisine, thé océane, compagnie anglaise des thés, hema, cahiers, cadeaux pour la fête des mères


    Du thé, dans une jolie boite. Le thé vient de la Compagnie Anglaise des Thés, tu te doutes bien que celui-ci j’ai voulu le gouter ^^ ! Il est délicieux ! La jolie boite était à 6 € il me semble, et il faut compter entre 4 et 23 € les 100g de thé.  Celui-ci m’a couté 5 € pour 100g.

    Fossil, bijoux Fossil, montres fossil, album larousse cuisine, les petits plats marabout, marabout côté cuisine, album larousse, livres de cuisine, thé océane, compagnie anglaise des thés, hema, cahiers, cadeaux pour la fête des mères


    Un joli bijou, une belle montre. Par exemple ces bijoux, qui viennent de chez Fossil. J’aime beaucoup la délicatesse des pierres, l’alliance de l’argent et du noir, un bel ensemble non ?

    Fossil, bijoux Fossil, montres fossil, album larousse cuisine, les petits plats marabout, marabout côté cuisine, album larousse, livres de cuisine, thé océane, compagnie anglaise des thés, hema, cahiers, cadeaux pour la fête des mères

    Fossil, bijoux Fossil, montres fossil, album larousse cuisine, les petits plats marabout, marabout côté cuisine, album larousse, livres de cuisine, thé océane, compagnie anglaise des thés, hema, cahiers, cadeaux pour la fête des mères


    Quant à la montre, je l’adore ; à la fois moderne et féminine, avec son cadran strassé, elle est venue rejoindre ma collection avec bonheur.  Et j’avoue que sa petite sœur, en blanc me fait aussi bien envie ! Vous trouverez sur le site de Fossil d’autres styles de bijoux et montres, y compris pour les papas, qui ne sont pas en reste ! Il y a également des lunettes de soleil et des sacs très sympas, mais ça je pense vous en reparler dans un autre billet. Ma paire de lunettes Virginia ne me quitte plus !

    Sans vouloir ramener qui que ce soit à des clichés éculés, on peut aussi offrir de très jolies livres de cuisines. De ces livres qui sont déjà un plaisir à feuilleter et qui encouragent à cuisiner grâce à une très belle iconographie, et à une façon moderne de concevoir la cuisine et la convivialité. En ce moment, j’ai deux chouchous : les Albums Larousse, au prix de 7€90 chacun, et les Petits Plats Marabout, au prix de 7€90 également. Des prix mini pour beaucoup de plaisir, je vous assure ! Je vous montre les miens :

    Fossil, bijoux Fossil, montres fossil, album larousse cuisine, les petits plats marabout, marabout côté cuisine, album larousse, livres de cuisine, thé océane, compagnie anglaise des thés, hema, cahiers, cadeaux pour la fête des mères

     

    Fossil, bijoux Fossil, montres fossil, album larousse cuisine, les petits plats marabout, marabout côté cuisine, album larousse, livres de cuisine, thé océane, compagnie anglaise des thés, hema, cahiers, cadeaux pour la fête des mères


    Les deux collections s’enrichissent de nouveaux titres assez fréquemment, et c’est difficile de ne pas céder à tout. Pour avoir fait quelques recettes déjà, je peux vous dire qu’elles sont accessibles, originales mais propre à plaire au plus grand nombre ! Et puis c’est aussi un point de départ à sa propre imagination !

    Voilà quelques idées, si vous aviez dans l’idée de faire un cadeau ce prochain dimanche !

    Je précise que tout ce qui est présenté ici à été acquis par moi, hormis les articles Fossil, cadeaux de la marque (merci encore à Coralie !)